Le cartilage du genou peut-il se régénérer ?

Cartilage et Arthrose, Ménisques -

Le cartilage du genou peut-il se régénérer ?

Êtes-vous atteint(e) d'une usure prématurée du cartilage articulaire des genoux ? Vous avez entendu qu'il n'est pas possible de régénérer le cartilage usé ? Est-ce exact ? Knees enquête.

Le genou est une structure remarquable, conçu pour effectuer un mouvement précis. Au lieu de râler contre nos genoux, nous pouvons être en admiration devant ce miracle de la nature !

Toutefois, notamment dans le cadre du vieillissement de la population, l'usure du cartilage apparait comme un problème majeur, et un beau défi pour les équipes de recherche.

Comment peut-on soigner cette dégradation ? Qu'est-ce que la thérapie par cellules souches ? Existe-t-il des moyens médicalement prouvés ou naturels de régénérer le tissu cartilagineux sans recourir à une prothèse ?

Table des matières

Qu'est-ce que le cartilage du genou ?

Sans cartilage, les os qui se frottent les uns contre les autres (fémur et tibia par exemple) s'useraient facilement. Le cartilage hyalin articulaire est un tissu élastique résistant, qui tapisse les os au niveau des articulations, pour nous mouvoir en douceur. Ses cellules sont appelées chondrocytes. Sa composition est une combinaison étonnante de protéines (collagène) et de sucres, pouvant supporter une pression énorme, celle de plusieurs fois votre poids !

Le cartilage baigne dans la cavité synoviale, où se trouve un fluide visqueux, le liquide synovial (ou synovie), qui favorise le glissement des surfaces articulaires et prévient l'usure. Il s'agit d'une substance semblable à de l'amidon, qui durcit sous la pression et protège le cartilage des dommages en étalant le choc.

À noter que les ménisques sont des petits coussinets de cartilage fibreux (fibrocartilage) supplémentaires. Ils servent de cales stabilisatrices et d'amortisseurs. Ils sont à distinguer du cartilage recouvrant l'extrémité du fémur et du tibia. La fissure du ménisque est une affection courante. Le cartilage fibreux est également présent à la rencontre du cartilage hyalin avec les tendons ou ligaments.

Or voilà, le cartilage est une pièce assez fragile. À croire que nos genoux ne sont pas adaptés à notre mode de vie moderne. Suite à certaines pathologies inflammatoires / dégénératives, traumatismes, ou surutilisations, le cartilage se dégrade facilement. Cela va entraîner le frottement des os, des douleurs, et potentiellement une perte de mobilité.

Cartilage Genoux Arthrose

Les causes de la dégradation du cartilage

Il existe différentes causes possibles pour l'usure cartilagineuse du genou :

  • L’arthrose du genou (gonarthrose) et la chondropathie. Ces maladies dégénératives touchent, chaque année, des millions de personnes dans le monde. Ses causes sont multiples et mal comprises. Il n'existe pas actuellement de solution médicale efficace pour s'en débarrasser.
  • L’arthrite inflammatoire du genou, ou le rhumatisme. Elle peut être due à des maladies ou des infections. La polyarthrite rhumatoïde est une arthrite inflammatoire auto-immune, qui entraîne la déformation ou la dégradation des articulations.
  • Les tumeurs au niveau du genou.
  • L’OSG ou l’ostéonécrose spontanée du genou et/ou la nécrose du genou. Ces maladies sont provoquées suite à un problème de circulation sanguine au niveau des tissus osseux correspondants. Ils provoquent aussi la destruction des os et du cartilage.
  • L’ostéochondrite ou l’ostéochondrose, qui se caractérise par un problème de croissance osseuse, et des défaillances du cartilage.

Ce ne sont pas les seules causes de la destruction du cartilage. Elle peut aussi être attribuée à un traumatisme, un accident, une asymétrie ou malformation anatomique, l’usure naturelle ou le vieillissement. D’ailleurs, les lésions du cartilage se produisent souvent chez les personnes très actives comme les marathoniens, ou pour certaines professions exposées.

Les symptômes de l'usure du cartilage du genou

En cas d'usure du cartilage, vous pouvez rencontrer les signes suivants :

  • De fortes douleurs au niveau du genou.
  • De la gêne et des raideurs sur la partie concernée.
  • Une réduction de la mobilité, voire une impossibilité de réaliser certains mouvements en cas de progression de la maladie en cause. Il est même possible que vous ne parveniez plus à prendre les escaliers, ou à tenir certaines positions.
  • Des gonflements.
  • Le genou devient chaud.
  • Des craquements (aussi présents de façon normale chez le sujet sain).

Genou Docteur Patient

Le mot du radiologue

Nous avons interrogé Jean-Philippe, notre médecin-conseil radiologue. La radiologie est essentielle, car elle permet d'évaluer l'usure du cartilage du genou.

"Certains moyens d’exploration disponibles en imagerie médicale permettent une analyse du cartilage, sans avoir forcément à recourir à des techniques invasives telle que l’arthroscopie.

La radiographie ne permet pas l’étude directe du cartilage puisque ce dernier apparait « transparent » sur les radiographies, mais peut mettre en évidence des signes indirects d’usure cartilagineuse, tel qu’un pincement de l’articulation, qui traduit un amincissement anormal des revêtements cartilagineux.

L’échographie, quant à elle, ne joue aucun rôle pour l’exploration du cartilage.

L’IRM est un outil qui permet d’explorer le cartilage, surtout avec les IRM de type 3 Teslas, mais cependant sa résolution spatiale limitée ne permet pas de voir certaines lésions de petites tailles.

L’arthro-scanner et l’arthro-IRM sont aujourd’hui les meilleurs outils dont dispose le radiologue pour explorer de façon optimale le cartilage recouvrant nos articulations : ils offrent la possibilité d’examiner cette région avec une très haute résolution, permettant de voir des lésions cartilagineuses de l’ordre du millimètre. Ils peuvent également d’étudier l’os adjacent, souvent atteint en cas d’atteinte sévère du cartilage. La seule contrainte par rapport aux autres moyens d’imagerie médicale, est que ces deux examens requièrent une injection de produit de contraste dans l’articulation au préalable. Cet acte est bien sûr précédé d’une anesthésie locale afin de limiter les sensations désagréables liées à l’injection."

La difficulté de réparer le cartilage du genou

Contrairement aux os, la régénération du cartilage semble assez énigmatique.

Le gros du corps médical affirme que les lésions cartilagineuses ne peuvent pas se cicatriser d’elles-mêmes, du fait de l’inexistence de nerfs et de vaisseaux sanguins dans cette partie du corps. En gros, que le cartilage perdu ne se reconstruit pas, un peu comme les cellules de la rétine ou les cellules ciliées de l'audition.

Nous nous heurtons ici à une limite de la science moderne, qui n'a pas encore déterminé comment éradiquer le fléau de l'arthrose, et autres pathologies attaquant le cartilage des articulations. Nous ne savons pas à l'heure à actuelle reproduire un tissu synthétique avec les mêmes propriétés que le cartilage.

Les solutions médicales contre l'usure du cartilage

Pour soulager les douleurs et retarder l’évolution de la maladie, les traitements conventionnels sont principalement symptomatiques. Précisons qu'aucun des traitements actuels n'engendre de satisfaction thérapeutique efficace et durable, sans compter les effets secondaires et le coût non négligeable.

Lutte contre la douleur et l'inflammation

Votre médecin pourra vous prescrire :

  • Des antalgiques comme le paracétamol - surtout si la dégradation est causée par la gonarthrose.
  • Un traitement médicamenteux à base d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), parfois associés à un traitement gastroprotecteur.
  • Des infiltrations de corticoïdes, qui sont des antiinflammatoires à base de cortisone directement injectés dans le genou.
  • Une dénervation (ou neurotomie) par radiofréquence, consistant en l'ablation des nerfs responsables des douleurs (traitement peu répandu).
  • Un lavage articulaire ou débridement arthroscopique : un nettoyage des débris de cartilage et des corps étrangers stagnant dans l'articulation, pouvant causer de l'inflammation, par la circulation de sérum physiologique.

Radiologie arthrose genoux

Limiter la dégradation du cartilage et du liquide synovial

D'autres options existent pour limiter l'érosion du cartilage :

  • La viscosupplémentation : l'infiltration d'acide hyaluronique, qui est un composant essentiel du liquide synovial.
  • L'infiltration de plasma riche en plaquettes (PRP), issues de notre propre sang pour stimuler la croissance des tissus blessés.

La kinésithérapie : une alternative au traitement

La physiothérapie ou la kinésithérapie est également intégrée dans les traitements de la destruction du cartilage du genou. Le kiné peut vous recommander des séances de rééducation, pour stimuler l’articulation. Elle vise à favoriser la souplesse, à renforcer les muscles, et à assurer la stabilité de l'articulation.

Des séances sont également indispensables avant de recourir à une chirurgie.

Le port d'une genouillère

Cela va dépendre de votre pathologie et de l'état de votre cartilage. Une genouillère n'est pas toujours recommandée, elle reste sujet à débat pour l'arthrose par exemple. Elle fonctionnera mieux pour certaines personnes que pour d'autres. Elle pourra être portée en cas de forte poussée
douloureuse, en évitant de la porter constamment au risque d'entrainer une fonte musculaire

Une attelle peut être une alliée efficace pour :

  • Soulager, voire éliminer les douleurs.
  • Mieux positionner le genou et guider la rotule.
  • Soutenir, pour garder une bonne posture ou rester debout.
  • Prévenir les blessures.
    Genouillère Rotulienne Ouverte

      Support de marche

      Si votre condition vous permet de randonner, l'utilisation de Bâtons de Randonnée de Marche Nordique soulagera grandement vos genoux, tout en stimulant le haut du corps.

      Si votre mobilité est limitée, une canne de marche favorisera la stabilité et la réduction de la douleur. Il est recommandé de la tenir du côté opposé du genou malade.

        Canne de Marche Téléscopique

        La chirurgie pour le cartilage du genou

        Il est possible que les rééducations et traitements médicaux recommandés n'aient que peu ou pas d'effets.

        Dans ce cas, votre orthopédiste vous recommandera peut-être une chirurgie. Elle permet de soulager les douleurs et remédier aux différents blocages. L'opération ne doit être envisagée qu’en dernière alternative, étant donnés les risques de complication assez élevés.

        L’intervention chirurgicale peut se présenter de différentes manières :

        L’ostéotomie

        L'ostéotomie est proposée en cas d’arthrose localisée, pour corriger l’alignement tibial. Elle permet de calmer l'articulation du genou douloureuse, et d’arrêter la destruction du cartilage.

        Prothèse du genou - ou arthroplastie

        Quand les douleurs provoquées par la lésion deviennent très intenses, les médicaments ne parviennent plus à les soulager. Dans ce cas, le médecin recommande une prothèse du genou. Il existe 2 options :

        • prothèse unicompartimentale du genou (PUC)
        • prothèse totale du genou (PTG)

        Cette opération vise à remplacer toute la partie atteinte du genou, y compris le cartilage, par des implants artificiels.

        Sur le papier, les symptômes de la destruction du cartilage sont censés disparaître. Vous pourrez réaliser à nouveau certains mouvements et certaines flexions, et améliorer votre qualité de vie.

        Dans la réalité, la pose d’une prothèse de genou mérite réflexion. Il s'agit d'une opération irréversible, qui n'est pas sans risque. L'usure progressive de la prothèse est également inévitable.

        Après l’arthroplastie, vous devrez suivre des séances de rééducation. Elles vous permettront de vous habituer à la prothèse et de récupérer votre force musculaire et vos mouvements.

        La greffe de cartilage du genou

        Des chercheurs, notamment des biologistes, se sont intéressés à de nouvelles solutions pour régénérer le tissu protecteur des os qu'est le cartilage. Et en particulier, la greffe de cartilage. Elle reste toutefois peu répandue pour le moment.

        Elle est généralement réservée aux personnes entre 15 et 55 ans, et aux lésions de moins de 3 ans. La lésion doit être localisée, et au niveau des condyles fémoraux[5].

        Allogreffe ostéochondrale

        L’allogreffe vise à remplacer le défect cartilagineux par une greffe fraîche de donneur décédé.

        Greffes ostéochondrales autologues / Mosaïcoplastie

        Greffes ostéochondrales autologues mosaicoplastieLa greffe en mosaïque consiste à prélever des petits bouts de cartilage (greffons ostéochondraux) sur une zone saine de son propre genou, puis de les insérer dans la zone endommagée (à l'instar de pavés dans une cour).


        Implantation de Chondrocytes Autologues (ACI ou ICA)

        Il s'agit d'une autogreffe, qui consiste à mettre des cellules saines dans les parties endommagées du cartilage. Elle reste très peu répandue.

        Pour se faire, le médecin se chargera par arthroscopie de faire une petite incision et d’y introduire une petite caméra. Celle-ci s’infiltrera dans la cavité articulaire et montrera l’ensemble des structures de l’articulation et l’emplacement des lésions. Ainsi, il détectera la partie contenant les morceaux détachés du tissu. Il procédera alors au retrait de ces morceaux, et prélèvera un petit morceau de cartilage sain.

        Les cellules chondrocytes dans ce tissu sain seront alors cultivées in vitro afin qu’elles puissent se multiplier jusqu’à l’obtention de cellules suffisantes pour la greffe.

        Après quelques semaines, les cellules cultivées seront greffées chirurgicalement en remplacement du cartilage abîmé. Après l’opération, il convient de suivre une rééducation et de réaliser des contrôles réguliers pendant plusieurs mois.

        Les pistes médicales du futur pour régénérer le cartilage

        L'arthrose est une maladie mondiale, aux enjeux économiques faramineux. Le coût est énorme pour la sécurité sociale (4,6 millions de personnes atteintes rien qu'en France). Le laboratoire qui trouvera un remède efficace contre l'arthrose, ou une solution pour régénérer le cartilage, fera la fortune de ses chercheurs (et de ses actionnaires). Autrement dit, c'est l'un des sujets les plus étudiés, et la science progresse à grand pas.

        Pour l'instant, le remplacement du cartilage usé par du cartilage neuf n'est pas possible. Mais les chercheurs en médecine régénérative planchent sur plusieurs solutions :

        • des biomatériaux et hydrogels[2] [3], incluant :
          • des cellules souches[8] ou des chondrocytes [6]
          • des molécules comme facteurs de croissance.
        • des matériaux synthétiques, notamment grâce à la bio-impression 3D [4]

        Toute une partie de la recherche se concentre également sur le fait d'éviter la dégénérescence du cartilage en amont, notamment grâce à la bio-ingénierie moléculaire [7].

        Le corps humain peut-il s'auto-régénérer ?

        Certains affirment que si le corps humain a réussi à se construire, alors il peut réussir à se construire à nouveau. Et l'on sait que ses capacités d'auto-guérison sont incroyables. C'est notamment ce qu'affirme le fameux documentaire Heal, où l'on apprend que "Dans les bonnes conditions, chaque organe du corps humain a le pouvoir de s'auto-guérir."

        Alors, pourquoi pas le cartilage du genou ?

        Le cartilage peut-il guérir ?

        Le corps médical vacille dans ses certitudes. Plusieurs études récentes ont montré les capacités d'auto-guérison du cartilage.

        Des chercheurs suédois ont fait faire en 2005 [11] des exercices réguliers et modérés à des patients à risque d'arthrose du genou. Résultats : une augmentation significative d'un ingrédient clé du cartilage du genou appelé glycosaminoglycanes.

        Lors d'une étude de 2006 de 2 ans portant sur 325 sujets[9], 37% d'entre eux ont vu leur cartilage s'améliorer quelque part dans leurs genoux. Ce chiffre dépassait même les 33% de ceux qui avaient vu leur défaut s'aggraver.

        Des chercheurs australiens ont également constaté en 2006[10] que les défauts du cartilage du genou ont tendance à s'améliorer chez la plupart des sujets normaux.

        Et puis une étude américaine datant de 2019 [1] a finir par prouver les constatations. Le processus serait similaire à celui de la salamandre, grâce à des molécules appelées microARN. "Pour la première fois, nous avons la preuve que l'articulation a la capacité de se réparer elle-même", a déclaré le co-auteur de l'étude. Cette capacité serait plus importante pour la cheville, moindre pour le genou, et presque nulle pour la hanche. Cela pourrait expliquer pourquoi l'arthrose touche moins les chevilles. La question est maintenant de savoir si cette "nouvelle capacité" humaine peut déboucher sur des traitements, permettant de la stimuler.

        Les témoignages de réparation du cartilage

        Premièrement, mon propre témoignage ! Je n'ai pas réussi à "faire repousser" mon cartilage (bien que je n'en sache rien). Ce que je sais c'est ma chondropathie ne me fait plus du tout souffrir. Voici un article où je détaille mes conseils :

        • Arrêt du sport traumatisant et pratique d'une activité physique régulière appropriée
        • Renforcement des quadriceps
        • Yoga
        • Étirements réguliers
        • Gainage
        • Massage
        • Semelles orthopédiques
        • Etc.

         Divers témoignages existent :

        Arthrose le grand mensonge

        L'importance de l'alimentation pour la réparation du cartilage

        Ce qui ressort de notre enquête, c'est que si solution il y a pour régénérer le cartilage, elle passera principalement par l'activité physique et l'alimentation. Ce constat est aussi valable pour stopper l'érosion du cartilage.

        Il est très difficile de s'y retrouver dans les conseils diététiques. Vous trouverez tout et son contraire. Voilà pourquoi nous recommanderons toujours de vous fier à un nutritionniste ou un diététicien reconnu.

        Voilà les informations que nous avons pêchées et qui nous semblent cohérentes, mais encore une fois, fiez-vous davantage à un professionnel.

        La perte de poids

        Il s'agit d'un grand classique dans la lutte contre le genou douloureux. C'est simple : la gravité fait que nos genoux supportent directement notre poids. Votre cartilage vous remerciera de la perte des kilos superflus.

        Chondroïtine, Glucosamine et MSM

        La prise quotidienne de suppléments de chondroïtine, glucosamine et MSM est utilisée depuis de nombreuses années. Le Superflex-6 est un produit réputé qui en contient des quantités suffisantes.

        Alimentation anti-inflammatoire

        Privilégiez des aliments anti-inflammatoires. L'inflammation provoque un gonflement de l'articulation, qui entraîne un mauvais alignement de l'articulation qui, à son tour, use le cartilage.

        Si vous lisez "Les zones bleues du bonheur" de Dan Buettner, vous découvrirez les sociétés avec les plus forts taux de centenaires en bonne santé, qui suivent toutes un régime anti-inflammatoire.

        Dans cette optique, vous pouvez prendre des suppléments d'Omega 3 de ce type. Selon Anthony William, les conditions optimales des Omega 3 sont :

        • de qualité supérieure
        • de type DHA et EPA
        • à base de plantes

        Les plantes pour le cartilage

        Plusieurs plantes sont réputées pour aider le cartilage :

        • Boswellia
        • Ashwagandha
        • Cassis
        • Tamarin
        • Bambou
        • Prêle des champs
        • Triphala

        Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver notre article sur les plantes miracles pour les douleurs de genoux.

        Nourriture arthrose

        Les autres aliments pour régénérer le cartilage

        • Selon Anthony William, dans son célèbre livre "Medical Medium", les graines de tournesol réparent le cartilage et les articulations.
        • Le professeur Masson recommande quant à lui les fruits de mer pour leurs nombreux oligoéléments, ainsi que le radis noir.
        • La membrane de la coquille d'œuf.

        La visualisation

        Nous avons écrit un article sur l'importance du mental dans la guérison.

        Vous pouvez imaginer que vos articulations sont en bonne santé tous les jours :

        • Faites une visualisation de guérison de 5 à 10 minutes dans laquelle vous voyez vos articulations correctement alignées dans l'articulation et soutenues par des muscles, du cartilage et du liquide.
        • Créez une affirmation (déclaration positive) qui va avec, telle que "Mes articulations sont parfaitement alignées, soutenues et en bonne santé".

        La meilleure méditation de visualisation pour la régénérescence des cellules est certainement le Dialogue avec les Cellules de Pierre Lessard.

        Pour résumer

        • 🦵À quoi sert le cartilage du genou ?
          Ce tissu caoutchouteux, qui recouvre les extrémités des os, réduit les frottements dans l'articulation et agit comme un amortisseur.
        • 👨‍⚕️Comment remplacer le cartilage du genou ?
          Par prothèse ou par greffe.
        • 🤞Le cartilage peut-il se régénérer ?
          OUI, le cartilage peut guérir et se renforcer. Très lentement, et dans les bonnes conditions.

        Vous avez aimé nos conseils ? Alors vous aimerez les 7 Outils Indispensables pour la Douleur de Genoux :

        Douleurs genoux que faire

        Références

        • [1] Virginia Byers Kraus, Scott Rodeo; Oct. 9, 2019, Science Advances.
        • [2] Arthrose : des cellules souches pour reconstruire le cartilage,
          https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/16172-Arthrose-des-cellules-souches-pour-reconstruire-le-cartilage
        • [3] Arthrose du genou : le premier hydrogel aussi résistant que le vrai cartilage, https://www.sciencesetavenir.fr/sante/os-et-muscles/arthrose-et-usure-du-genou-le-premier-hydrogel-aussi-resistant-que-le-vrai-cartilage_145703
        • [4] L'impression 3D dans l'industrie médicale : La prothèse de genou imprimée en 3D, https://www.sculpteo.com/blog/2018/05/04/3d-printing-in-the-medical-industry-the-3d-printed-knee-replacement/
        • [5] Greffes de cartilage, http://www.genou.com/greffecartil/greffecartilage.htm
        • [6] Cartilage nasal fabriqué par tissus pour la régénération du cartilage articulaire, https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT01605201
        • [7] Réparer le cartilage, La bioingénierie au secours de nos articulations
          https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/reparer-cartilage
        • [8] ADIPOA, un traitement pour lutter contre l'arthrose en cours d'évaluation, http://www1.chu-montpellier.fr/fr/adipoa/accueil/
        • [9] Histoire naturelle des défauts du cartilage du genou et facteurs affectant le changement, https://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/fullarticle/410037
        • [10] Facteurs affectant la progression des défauts du cartilage du genou chez les sujets normaux sur 2 ans, https://watermark.silverchair.com/kei108.pdf
        • [11] Effets positifs d'un exercice modéré sur la teneur en glycosaminoglycanes du cartilage du genou : Un essai contrôlé, randomisé, de quatre mois, chez des patients présentant un risque d'ostéoarthrite, https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/art.21415


        Articles récents

        Laissez un commentaire

        Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés