Que faire en cas de fissure du ménisque ?

Que faire en cas de fissure du ménisque ?

La déchirure du ménisque empêche de faire ce que l'on veut.

Comment aller mieux ?

Qu'est-ce que le ménisque ?

Chaque genou contient 2 coussinets de fibro-cartilage en forme de C :

  • le ménisque médial ou interne.
  • le ménisque latéral ou externe.

Le cartilage (situé en extrémité des os) et les disques articulaires sont complémentaires : ils sont les amortisseurs de l'articulation.

Ils sont essentiels pour éviter que le fémur et le tibia ne frottent entre eux.

La fissure du ménisque

La fissure ou déchirure méniscale est fréquente.

Il existe 2 types de lésions :

  • Traumatique.
  • Dégénérative.

Toute la difficulté de la réparation du ménisque est sa faible irrigation sanguine dans certaines parties, surtout pour le ménisque médial.

Ce n'est pas une partie du corps qui se cicatrise et se régénère facilement.

Alimentation saine

Les symptômes de la fissure méniscale

Le diagnostic repose principalement sur les examens d'imagerie médicale.

Les symptômes sont variables :

  • Douleurs.
  • Blocage.
  • Gonflement.
  • Claquement.
  • Instabilité.
  • Difficultés à la flexion ou l'extension de la jambe.

Quelles sont les causes de la déchirure de ménisque ?

Elles sont variables :

  • Surutilisation.
  • Traumatisme, accident ou chirurgie.
  • Dégénérescence du cartilage.
  • Position accroupie prolongée.
  • Faiblesse musculaire.
  • Causes psychosomatiques.

Les traitements médicaux

Une fois le diagnostic établi, votre médecin traitant vous orientera probablement vers le chirurgien orthopédique.

Cela ne signifie pas forcément qu'il y aura chirurgie.

Traitement non chirurgical

En cas de certaines maladies (comme la dégénérescence du cartilage ou l'arthrose), l'orthopédiste évitera de toucher au fibrocartilage.

Les autres options à disposition du chirurgien ne sont pas nombreuses :

  • Anti-inflammatoires ou anti-douleurs.
  • Infiltrations.
  • Rééducation chez le kinésithérapeute.
  • Semelles orthopédiques.
  • Genouillère.

La méniscectomie

Il s'agit d'une intervention chirurgicale permettant de sectionner une partie du ménisque abimé.

Elle est réservée aux patients jeunes et sportifs.

Elle se fait généralement sous arthroscopie en ambulatoire (sortie de l'hôpital dans la journée).

À long terme, cette opération peut accroître le risque de gonarthrose.

Suite à l'opération, l'orthopédiste recommandera :

  • La prise de médicaments.
  • Du repos.
  • Mettre de la glace.
  • L'utilisation de béquilles.
  • De la rééducation.

La suture méniscale

Si le chirurgien espère une cicatrisation, il peut opter pour une suture du ménisque.

Cela consiste à recoudre la lésion méniscale avec du fil chirurgical.

L'avantage est de conserver l’intégralité du disque articulaire.

Le risque principal est la rechute, étant donné que les ménisques cicatrisent difficilement.

Cas particulier de l'anse de seau méniscale

Dans certains cas, le ménisque peut se déchirer en son centre pour prendre une forme en anse de seau.

Il vient se luxer au milieu du genou dans l’échancrure inter-condylienne, empêchant ainsi l'extension et/ou la flexion complète du genou : il s'agit d'une urgence chirurgicale.

Femme piscine

Les traitements naturels

Il existe certaines solutions complémentaires qui peuvent être intéressantes, en l'absence de chirurgie.

Elles conviendront plus ou moins, en fonction de la fissure et de l'état de santé.

Dans l'ordre d'importance :

L'activité physique

Dans certains cas, l'activité physique est rendue difficile.

Tout sport modéré qui n'est pas douloureux est bénéfique.

En revanche, il est préférable d'éviter ce qui renforce la douleur.

L'idéal est de bouger au moins 30 minutes par jour, pour maintenir le corps en forme.

La genouillère

Le port d'une attelle de genou peut aider à l'activité sportive, surtout si les douleurs sont fréquemment présentes.

Une genouillère aide à :

  • Répartir différemment le poids dans l'articulation.
  • Soutenir.
  • Guider les genoux.

L'alimentation

Le surpoids augmente la pression sur le ménisque. Une perte de poids peut donc aider à soulager les douleurs.

Une alimentation saine et équilibrée aide le corps à aller mieux.

Certains aliments peuvent aider le ménisque à se renforcer :

  • Les graines de tournesol.
  • Les fruits de mer, pour leurs nombreux oligoéléments.
  • Les asperges.
  • Les noix de cajou.
  • Le citron.

Le massage

L'auto-massage du genou est un grand classique de la gonalgie.

Il permet de mieux faire circuler le sang dans les articulations.

Une meilleure irrigation sanguine est susceptible d'aider le cartilage à aller mieux.

La durée optimale est de 5 minutes chaque soir.

Le renforcement musculaire

Des cuisses fortes (quadriceps et ischio-jambiers) permettent de mieux soutenir l'articulation.

Bien souvent, cela apaise la douleur au genou.

Un kinésithérapeute peut vous aider à définir les exercices physiques en accord avec votre état.

Explorer les causes psychosomatiques

Derrière une fissure méniscale, il existe des causes psychologiques et émotionnelles.

Un psychologue ou un psychothérapeute peut vous aider à comprendre les causes profondes de la maladie.

Lavande

Conclusion

Le ménisque est l'amortisseur du genou.

Une déchirure du ménisque est bien souvent handicapante.

Heureusement, il existe des solutions chirurgicales ou naturelles pour aller mieux.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés