Que peut un orthopédiste pour vos douleurs de genou ?

Cartilage et Arthrose, Ligaments et Entorses, Ménisques, Sport, Tendons -

Que peut un orthopédiste pour vos douleurs de genou ?

Le Dr Marc-Antoine Ettori, Chirurgien orthopédiste et traumatologue à la Clinique Maussins-Nollet (Paris), a aimablement accepté de répondre à nos questions.

Quel est le rôle d'un orthopédiste ?

L'orthopédiste - ou chirurgien orthopédique - traite la prise en charge des lésions et des traumatismes de l'appareil locomoteur : système musculaire, squelette, cartilages, ligaments, tendons...

Il a un rôle d'orientation, vers de la chirurgie ou d'autres solutions.

Quel est la part du genou en orthopédie ?

De manière globale, plus de la moitié des consultations orthopédiques concernent le genou.

Pour ma part, étant spécialisé en pathologie du genou médicale et chirurgicale, cela concerne 100% de mes consultations.

Pourquoi le genou est-il tant impacté ?

Il s'agit d'une articulation sujette à de nombreuses pathologies. De plus, toutes les catégories d'âge sont impactées :

  • pendant la croissance.
  • suite à un traumatisme, notamment sportif.
  • via une pathologie dégénérative.

La demande fonctionnelle a augmenté. Les gens font plus de sport qu'avant, notamment des activités à risque, et ne se voient pas arrêter, même en cas de blessure.

Le genou est aussi victime du vieillissement de la population, et de l'augmentation de l'obésité.

Chirurgien orthopédique genou

Pour quels problèmes aux genoux vous consulte-t-on ?

Etant donné que je pratique dans une clinique reconnue pour son expertise ligamentaire, la distribution de mes patients n'est pas forcément représentative. Elle est de l'ordre de :

  • 50% : ligaments
  • 35% : arthrose
  • 15% : ménisque

Qui consulte pour des problèmes de ligaments ?

Il s'agit à 90% de sportifs, touchés au niveau des ligaments croisés.

En premier lieu, de la rééducation est quasiment systématiquement prescrite.

La chirurgie est préconisée dans un second temps, dans le cas :

  • D'une instabilité
  • D'un problème méniscal en parallèle
  • De la poursuite d'une activité à risque, c'est-à-dire d'un sport avec pivot et contact (football, rugby, basketball...)

Prenons l'exemple d'une femme de 50 ans, pas spécialement sportive, qui se déchire les ligaments croisés au ski. Elle va effectuer de la rééducation avec un kinésithérapeute. Mais, ne pratiquant pas de sport à risque régulièrement, elle n'aura pas besoin d'être opérée.

Quelle solution est adoptée en cas de gonarthrose ?

Nous prescrivons habituellement un traitement médicamenteux, ou des infiltrations.

La prothèse du genou (arthroplastie) n'est recommandée qu'en ultime solution, en cas d'échec du processus non-invasif.

Que fait un orthopédiste en cas de lésion méniscale ?

Il convient de distinguer deux types de problèmes méniscaux :

  • La lésion traumatique

Elle touche principalement les jeunes adultes sportifs, dont le tissu est sain. Une chirurgie de type arthroscopie du genou en ambulatoire est effectuée dans 80% des cas.

  • La lésion dégénérative.

Il s'agit d'un vieillissement de l'articulation, souvent lié à l'âge ou au surpoids. Une infiltration est exécutée dans 90% des cas.

Très souvent, arthrose et lésions méniscales vont de pair.

Si le corps humain était une voiture :

  • le ménisque serait l'amortisseur
  • le cartilage serait le bas de caisse.

Une ablation du ménisque (retirer l'amortisseur) en cas d'arthrose n'est pas recommandée.

Que préconiser en cas de rupture du ménisque non opérable ?

  • Infiltrations
  • Semelles orthopédiques
  • Rééducation
  • Perte de poids

Médecin Orthopédiste

Quelle est la différence entre un orthopédiste et un rhumatologue ?

Les deux traitent l'appareil articulaire, mais le rhumatologue n'est pas chirurgien.

Un rhumatologue va davantage se focaliser sur le traitement, les rhumatismes, l'inflammation, les infiltrations, les orthèses.

Cependant, étant donnée la baisse du nombre de rhumatologues, les orthopédistes sont fréquemment consultés.

Faut-il une ordonnance pour consulter un chirurgien orthopédiste ?

Non. Les patients viennent fréquemment d'eux-mêmes, sans passer par leur médecin traitant. Si par exemple ils se blessent aux sports d'hiver, ils vont consulter un médecin local, puis venir directement.

Le taux de remboursement de la sécurité sociale diffère en fonction de la présence ou non d'une ordonnance.

Quel message souhaitez-vous faire passer à ceux qui souffrent du genou ?

Les personnes ont une appréhension à l'idée d'aller consulter un chirurgien orthopédique, car ils redoutent la chirurgie. Mais sur 10 patients que je reçois en consultation, seuls 2 ou 3 se feront opérer. Le rôle de l'orthopédiste est celui d'un aiguilleur, qui oriente le patient vers l'option la plus adaptée à son cas.

Nous remercions le Dr. Ettori pour sa disponibilité et la pertinence de ses réponses !



Articles récents

Laissez un commentaire