Quels sont les types de genouillères ?

Cartilage et Arthrose, Ligaments et Entorses, Rotule, Sport -

Quels sont les types de genouillères ?

La genouillère - également nommée orthèse ou attelle du genou - compense une déficience mécanique du genou. Elle peut soulager les douleurs, aider à la récupération, protéger, maintenir ou encore compresser. Quels sont les types de genouillères ?

homme en compétition de course à pied portant une genouillère sur jambe droite

Il est primordial de bien choisir son modèle d'attelle du genou en fonction de la pathologie. Les professionnels de santé sont les plus à même de vous conseiller. Il existe de nombreux modèles, avec chacun ses spécificités en terme de rigidité, forme, confort, flexibilité, matière, etc.

Qu'est-ce qu'une genouillère d'immobilisation ?

Aussi nommée attelle fixe, ou attelle rigide de stabilisation, elle immobilise le genou en extension. Les médecins vous l'imposeront en cas de blessure grave, ou suite à une chirurgie. A ce stade, l'axe rotulien est incapable d'assurer sa fonction, il a besoin de repos.

La genouillère d'immobilisation est souvent équipée de mécanismes de serrage permettant la stabilisation de l'articulation.

Qu'est-ce qu'une genouillère articulée ?

L’attelle articulée est à mi-chemin entre l'attelle d'immobilisation et l'attelle ligamentaire. Elle permet le début de la rééducation. Elle autorise la flexion-extension, tout en limitant l'amplitude, et prévient les mouvements de bascule latéraux.

Elle est prescrite :

  • à la suite de l'immobilisation pour les lésions sévères
  • en post-opératoire, ou pour les entorses moyennes
  • suite à la pose d'une prothèse

genouillère articulée avec kinésithérapeute

Qu'est-ce qu'une genouillère ligamentaire ?

La genouillère ligamentaire permet de compenser une faiblesse des ligaments. Et pour le genou, ils sont d'une importance capitale, chargés d'assurer la liaison entre fémur, tibia et rotule (ou patella). En cas d'entorse, d'élongation, de déchirure, de rupture des ligaments (croisés par exemple), la genouillère ligamentaire prend suite à l'immobilisation. Son rôle est de sécuriser plutôt que de limiter. Son port est conseillé jusqu'à ce que le genou et les ligaments retrouvent leur pleine capacité de flexion/extension.

La genouillère ligamentaire est également utilisée à la suite d'un traumatisme, ou une opération. En période de rééducation, elle guide le genou et diminue le risque de récidive. Les renforts latéraux ou autres armatures soulagent les ligaments le temps de leur récupération.

Une fois l'état amélioré, on peut passer à un modèle plus souple.

Qu'est-ce qu'une genouillère souple de maintien ?

Il s'agit d'une genouillère élastique, dite proprioceptive, qui accompagne le retour à l'activité physique. En répartissant les charges, elle aide souvent à soulager douleurs et tensions. Sa contention prévient les faux mouvements, et le genou sera dans de meilleures dispositions pour se reconstruire.

C'est la genouillère à privilégier en cas de :

  • Douleurs lors de la pratique sportive demandant un effort rotulien (courir, vtt, danse, volleyball, escalade, etc.). Si c'est une douleur au niveau de la rotule, privilégiez plutôt une genouillère rotulienne.
  • Douleurs durant les positions de travail
  • Arthrite
  • Tendinite
  • Fatigue
  • Lésions traumatiques légères
  • Lésions dégénératives

Le sportif pourra également utiliser une genouillère souple en prévention, pour éviter la rechute suite à une lésion ligamentaire.

L'orthèse de maintien se porte au moment où votre genou va travailler. Elle ne doit entraver ni la flexion, ni l'extension.Si vous ne constatez aucune amélioration, consultez un médecin (et lisez nos conseils !)

femme portant des haltères avec stabilisateur rotulien

Qu'est-ce qu'une genouillère rotulienne ?

C'est une genouillère qui permet de soulager et de guider efficacement la patella (ou rotule). La charge est redirigée vers les ligaments du genou.

Elle est recommandée en cas de :

  • Luxation de la rotule
  • Syndrome rotulien, ou syndrome fémoro-patellaire (douleur à la descente des escaliers, en position assise ou accroupie)
  • Tendinite rotulienne
  • Chondromalacie rotulienne (genou du coureur)
  • Douleur, tension, fatigue au niveau de la rotule ou en-dessous du genou
  • Gêne occasionnelle lors de l’activité sportive, en course à pied, ou en descente en cas de randonnée en montagne.

Il existe également le stabilisateur rotulien - ou sangle patellaire, un strap un peu plus discret qui se positionne sous la rotule, pour les mêmes bienfaits.

Qu'est-ce qu'une genouillère de protection ?

C'est une genouillère rembourrée ou renforcée qui protège en cas de :

  • risque de chute, principalement pendant le sport, ou moto cross
  • position inconfortable prolongée, type agenouillement prolongé durant le travail (carreleur, jardinier,...)

Quelle genouillère pour le CrossFit ?

Pour les sports de force, une genouillère dite de compression est recommandée. Tout en assurant une stabilisation de l'articulation soumise à rude épreuve, son effet de compression permet :

  • un réchauffement pour diminuer le risque de laquage
  • une meilleure circulation sanguine pour une récupération accélérée et de meilleures performances

Quelle genouillère en cas d'arthrose ?

La genouillère gonarthrose, répartit la pression pour soulager la partie la plus endommagée du genou. Pour cette raison, elle est également nommée genouillère de décharge. Son objectif est d'améliorer la capacité à se déplacer.

Il en existe deux types :

Attention ! Le port des genouillères en cas d'arthrose est controversé, les études sur le sujet sont plus que mitigées. Certaines personnes ne voient aucun avantage. D'autres font état d'une diminution de la douleur et d'une augmentation de la fonction. La perte de poids et l'exercice - en particulier le renforcement des muscles de la cuisse - sont considérés comme les meilleurs traitements contre l'arthrose du genou.

femme senior sur canapé posant attelle sur son genou gauche

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

  • En cas de doute sur la taille, préférez toujours la taille supérieure. La genouillère ne doit jamais être trop serrée, mais ajustée. En cas d'erreur de taille, veuillez nous contacter pour un échange.
  • Contrairement à une idée reçue, une genouillère ne "démuscle" pas le genou. En soutenant et guidant les ligaments et en diminuant la douleur, elle permet la remusculation tout en diminuant les risques de rechute.
  • Une genouillère aide à la récupération mais ne guérit. Elle permet juste de mettre dans le corps dans les meilleures dispositions pour la guérison. Elle peut même être contre-indiquée. En cas de douleur, consultez un médecin.

 

Retrouvez nos gamme de genouillères

Genouillères médicales et santé



Articles récents

Laissez un commentaire