Que faire en cas de bursite du genou ?

Chaud et froid, Rotule, Tendons -

Que faire en cas de bursite du genou ?

La bursite du genou, également nommée hygroma, affecte précisément la bourse séreuse. Que faire si vous en souffrez ? Retrouvez les solutions médicales et thérapeutiques.

La bursite est une maladie inflammatoire qui touche généralement les articulations. Souvent confondue avec la tendinite ou l’arthrite, la bursite se localise principalement au niveau de la bourse, et non sur le tendon ou l’articulation. Des moyens existent pour prévenir son apparition et la guérir.

Table des matières

La bursite du genou : c’est quoi ?

La bursite est une forme d’inflammation ou d'irritation au niveau de la bourse séreuse. La bourse séreuse ressemble à une petite poche de gel sous la peau, qui contient du liquide synovial généré par la synoviale : le lubrifiant naturel du corps humain. En quelque sorte de l'huile de coude !

Le liquide synovial aide à :

  • réduire la friction et l'usure au niveau des articulations.
  • permettre un mouvement fluide.
  • protéger en amortissant le contact entre la peau, les tissus organiques, les muscles, les tendons et les os.
  • lubrifier et nourrir le cartilage.

Il existe essentiellement quatre formes de bursite :

  • la bursite des épaules
  • la bursite des coudes
  • la bursite de la hanche
  • la bursite du genou

On compte au sein de l'organisme jusqu'à 160 bourses séreuses. La bursite du genou est la plus sérieuse. Il existe 11 bourses synoviales autour du genou, souvent à proximité des tendons, et donc 11 types potentiels de bursites. Voici les plus courantes :

  • la bursite prépatellaire - ou bursite de la rotule : elle correspond à une atteinte des bourses séreuses rotuliennes, entre la rotule et la peau (moitié inférieure de la patella et moitié supérieure du tendon patellaire). C'est la plus fréquente, et celle dont nous allons principalement parler. Elle porte de jolis surnoms : "genou de la femme de ménage" ou "maladie du carreleur".
  • la bursite infrapatellaire superficielle
  • la bursite infrapatellaire profonde
  • la bursite ansérine : pouvant provoquer la bursite de la patte d'oie, elle touche principalement les sportifs.

En temps normal, la bourse séreuse permet d’amoindrir le frottement entre la rotule, qui est très mobile, et les tendons situés sur l’articulation. Mais en cas de détérioration, ces frottements vont causer des brûlures et engendrer des douleurs chroniques. Et cela peut même faire très mal, du fait de l'apparition d'une boule de liquide synovial.

Non diagnostiquée, elle peut être la source d’autres complications majeures.

Bursite

Quelle est la cause de la bursite du genou ?

Nombreux sont les facteurs, et ils peuvent être multiples.

1. La bursite microtraumatique

Les microtraumatismes répétés (mouvements ou frottements), par exemple dus à agenouillement répétitif ou prolongé, et les efforts physiques non modérés, présentent une forte pression sur les coussinets protecteurs.

Les personnes qui travaillent à genoux sont les plus concernés. Du côté des sportifs, le baseball, le golf et le tennis sont les sports les plus à risque.

2. La bursite causée par une condition préexistante

La polyarthrite rhumatoïde est une forme chronique d’arthrite qui touche principalement le genou. Les agents pathogènes libérés au cours de l’inflammation peuvent endommager les bourses séreuses, et provoquer une bursite.

D'autres causes sont fréquemment évoquées : goutte, psoriasis, maladies de la thyroïde et sclérodermie.

3. La bursite causée par un exercice inhabituel de la rotule

Du fait de sa mobilité, le genou est la plus fragile de toutes les articulations. Les bourses séreuses dépendent des muscles et des tendons qu’elles protègent. Après un exercice non fréquent, les bourses pourront ne pas suivre et passer au surmenage.

4. La bursite septique

La bursite septique ou bursite infectieuse est la forme sévère de l’inflammation des bourses séreuses. Des soins intenses sont recommandés pour traiter l’infection à ce stade. Le liquide synovial est contaminé par les bactéries et les agents pathogènes, la plupart du temps un staphylocoque.

Elle peut compliquer une plaie perforante surinfectée, causée par une blessure par exemple. Si la lésion n’est pas soignée à temps, l’infection se propage et atteint les bourses séreuses.

La bursite septique va entraîner l’inactivité des bourses pour un certain moment. La douleur va s’intensifier, et peut s'accompagner de fièvre, de frissons et de maux de tête. Hormis l’état fébrile, elle peut entraîner des lésions cutanées, et une infection plus ou moins grave au niveau interne et externe de la peau.

Les personnes à faible défense immunitaire sont les plus touchées : diabétiques, les infectés par le VIH, les patients atteints d'un cancer, et les personnes âgées.

5. Autres facteurs potentiels

    • Antécédents de traumatismes de la région
    • Troubles du système immunitaire
    • Alcoolisme
    • Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)
    • Insuffisance rénale
  • Utilisation antérieure de corticoïdes locaux
  • Inflammation antérieure de la bourse [1].

Étirements genou femme

Quels sont les symptômes de la bursite du genou ?

Les symptômes se présentent sous différentes formes en fonction de la gravité de la situation :

  • Douleur persistante autour du genou
  • Douleur après un effort physique
  • Douleurs accentuées en position assise
  • Sensibilité
  • Rougeur
  • Chaleur de la zone proche de l'articulation
  • Raideur et gonflement
  • Gêne lors d’une activité du genou
  • Douleur ou sensibilité au toucher de la bourse

L’apparition de ces signaux est souvent conditionnée par la réaction du système immunitaire de l’organisme. Certaines fois, ils apparaissent simultanément après l'inflammation, mais il arrive qu’ils n’apparaissent qu’après 3 ou 4 jours, voire une semaine.

Si l'inflammation s’aggrave, la personne atteinte de la bursite pourrait même souffrir d’une impotence fonctionnelle avec limitation de l'amplitude articulaire en raison de l'œdème et de la douleur).

Par ailleurs, ces indices ne voudront pas forcément indiquer la présence d’une bursite. D'autres maladies rotuliennes peuvent présenter les mêmes symptômes.

Comment diagnostiquer une bursite de genou ?

Les symptômes physiques de la bursite de genou évoquent la confusion dans la détermination de l'inflammation. Mieux vaut consulter un médecin et effectuer un diagnostic complet.

La première action à faire est d’éliminer les autres possibilités. Le médecin va exclure les hypothèses liées à d’autres inflammations comme les blessures internes, la synovite, la goutte, ou bien des atteintes osseuses ou articulaires des cartilages.

Le diagnostic peut être effectué :

  • à l'examen clinique
  • par une échographie
  • par une IRM

En cas de fièvre, on effectue un prélèvement du liquide synovial contenu à l’intérieur des bourses séreuses pour rechercher une infection bactérienne. D'autres analyses peuvent également diagnostiquer la pathologie, comme un examen sanguin.

IRM genou

Bursite du genou : les traitements médicaux

Les mesures à prendre dépendent surtout de l’état de l'inflammation et du diagnostic effectué par votre médecin.

Anti-inflammatoires

Afin d’abréger et de cesser l’inflammation en cas de bursite d'origine mécanique, une prise d’anti-inflammatoires est recommandée.

Attention, s'il s'agit d'une bursite septique, les anti-inflammatoires sont à éviter car ils freinent la réponse des globules blancs et peuvent accélérer l'infection bactérienne. On les utilise en cas de bursite d'origine mécanique.

Antalgiques

Dans le but d’atténuer les douleurs causées par la bursite, une prise d'anti-douleurs s’avère efficace.

Injection de corticoïdes

On peut avoir recourt à une injection de corticoïdes. Ce sont des anti-inflammatoires puissants injectés directement dans la bourse séreuse, pour stopper immédiatement l’inflammation.

En cas d'infection bactérienne, les corticoïdes accélèrent l'infection. Ce sont alors des antibiotiques qui sont prescrits.

La chirurgie

Cette initiative n’est employée qu’en cas de bursite sévère et résistante au traitement médical. Si les dommages causés par l’inflammation sont très graves, une opération chirurgicale sera nécessaire pour drainer la bourse séreuse. Au fil du temps, le liquide synovial va se régénérer et retrouver sa fonction primaire.

En cas de récidive multiple, de douleurs chroniques ou d'infection, une bursectomie du genou pourra être envisagée par le chirurgien orthopédiste : l'ablation de la bourse séreuse, qui n'est pas vidée mais retirée. Cela reste une option rare.

Bonheur soleil

Bursite du genou : les solutions naturelles

Les solutions médicales sont souvent indispensables, mais peuvent causer des effets secondaires. Des remèdes de grand-mère, des massages et autres types de thérapie peuvent aider à mettre fin à une crise de bursite du genou - toujours en accord avec le corps médical.

Protéger ses genoux

Il va de soi qu'il faut protéger au maximum vos genoux en cas de bursite :

  • Éviter toute activité qui renforce la douleur.
  • Utiliser des protections en mousse pour éviter les chocs
  • Éviter le port de charges lourdes
  • En cas de surpoids, vos genoux vous remercieront toujours de perdre quelques kilos.
  • Optimiser son alimentation et son sommeil pour aider le corps à s'auto-guérir.

Repos, puis reprise progressive d'activité

Le repos est conseillé au début de la bursite, avant la reprise progressive d'une activité.

Dans un premier temps, donnez du repos à votre genou le temps de réduire l'inflammation. Vous pouvez continuer à étirer la zone douloureuse si vous vous sentez bien, et vous pouvez continuer à faire d'autres activités quotidiennes qui ne causent pas de douleur, comme la marche, mais sinon, allez-y doucement.

Il se peut que votre médecin vous conseille une canne, une béquille, une attelle ou une orthèse - pour aider à soulager la pression là où elle fait mal.

Dès que la douleur s'est suffisamment atténuée, vous pouvez commencer à faire bouger doucement l'articulation dans toute son amplitude de mouvement. Un kiné peut vous prescrire une série d'exercices et d'étirements.

À long terme, assurez-vous de vous reposer correctement entre les séances d'entraînement ou d'agenouillement, et évitez de trop forcer.

Thermothérapie : le froid, puis le chaud

Le traitement des formes primitives d’une bursite peut se limiter à une simple application de glace et d’alcool à 60°. La glace va atténuer les symptômes comme l'enflure, la rougeur ainsi que la sensibilité du genou. La glace ne doit jamais être appliquée directement sur la peau, sous peine de
causer de graves brûlures. Cette procédure doit impérativement être accompagnée d’un repos constant.

Si le froid atténue la douleur et l'inflammation, il n'est pas franchement en odeur de sainteté chez Knees. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez lire notre article sur l'application de chaud et de froid en cas de blessure.

Une fois que le gonflement initial a diminué (généralement au bout de trois à quatre jours), la chaleur d'un coussin chauffant ou d'une poche chauffante non seulement procure une sensation de bien-être, mais élimine l'excès de liquide en augmentant la circulation.

Le chaud et le froid devraient toujours vous soulager, si ce n'est pas le cas, interrompez.

Chaud froid bursite

Le massage contre la bursite

La bursite peut bénéficier d’un léger massage régulier non douloureux, par l’intermédiaire d’un kinésithérapeute, d'un masseur, d'un appareil de massage, ou d'un auto-massage. En massant les alentours du genou, la circulation sanguine est améliorée. Cette dernière est la source principale de régénération du liquide synovial après une atteinte inflammatoire. Le massage régulier est conseillé jusqu’au rétablissement complet.

Attention toutefois, en cas d'infection, le massage peut être déconseillé.

Chez Knees, le massage des genoux détient une place de choix, et nous le conseillons pour la plupart des pathologies, et même si tout va bien. Vous trouverez dans la plupart des pharmacies une huile de massage à l'arnica (voir ci-dessous).

Vous pouvez également mélanger quelques gouttes d'huile essentielle, anti-inflammatoire par exemple, à une huile de massage.

L'huile de ricin est également souvent recommandée.

Plantes et alimentation contre la bursite

On recense plusieurs plantes efficaces contre la bursite :

  • Arnica
  • Amla / Amalaki
  • Guduchi
  • Boswellia

Pour plus de détails, veuillez vous référer à notre article sur les plantes miracle contre les douleurs de genou.

L'alimentation est également primordiale. Tous les aliments ou les plantes anti-inflammatoires sont conseillés. L'idéal reste de se faire conseiller par un nutritionniste ou un diététicien.

Acupuncture

L'acupuncture peut contribuer à réduire les gonflements et les inflammations et à soulager la douleur.

Acupuncture genou

La cause psychologique de la bursite

Certaines personnes affirment qu'il existe une cause psychologique derrière toute maladie, comme par exemple une émotion bloquée. Selon le livre référence de Jacques Martel "Le grand dictionnaire des malaises et des maladies" la bursite est souvent liée à la situation au travail. De la colère ou de l'irritation est ressentie envers une situation, ou une personne, et est refoulée. On aimerait lui donner un coup de pied ! Si c'est du côté gauche, c'est lié au plan affectif. Si c'est du côté droit, c'est lié au rationnel et aux responsabilités. 

La clef est donc :

  • de se questionner sur les sources d'irritation.
  • d'accepter et d'exprimer ses émotions.
  • de se prendre en main au lieu d'attendre des autres.
  • de se questionner sur le sens de sa vie.
  • d'adopter une attitude positive pour mieux s'adapter.

Une séance d'hypnothérapie peut être une bonne option pour déceler et supprimer la cause inconsciente.

Comment prévenir la bursite ?

« Mieux vaut prévenir que guérir ». La bursite est une maladie due notamment à de mauvaises habitudes et à un mode de vie inadapté. Elle touche généralement les personnes qui pratiquent peu d’efforts physiques. Par ailleurs, certains professionnels comme les installateurs de plancher ou les carreleurs sont souvent les plus touchés, car ils s’agenouillent fréquemment. De même que les militaires qui portent un lourd équipement. La prosternation au cours de la prière peut être également un facteur déclenchant.

Il ne faut surtout pas prendre cette maladie à la légère. De nombreuses habitudes sont à éviter si l’on veut empêcher d’autres formes de complication.

  • Rester indifférent en cas de douleur
  • Se mettre en position accroupie ou s’agenouiller de façon prolongée
  • S’auto-prescrire des médicaments
  • Sous-estimer le repos

Faire du sport régulièrement

Le sport régulier permet non seulement de se prémunir de la bursite, mais également de renforcer les bourses séreuses au contact de la peau et des muscles. Il aide également à faire suivre le rythme à l’organe protecteur pour qu’il ne cède pas facilement à l’inflammation.

Il est conseillé de varier les activités physiques, en évitant les activités répétitives qui peuvent augmenter le stress et les traumatismes sur les articulations, ainsi que les sports où l'agenouillement est fréquent.

Le renforcement des muscles des jambes est indispensable pour la bonne santé de vos genoux et pour éviter que la bursite ne revienne, en particulier les quadriceps, ischio-jambiers, mollets, hanches et bassin. Vous pouvez également travailler votre proprioception, votre agilité et votre équilibre.

Les échauffements avant le sport, et les étirements après la séance (ou en dehors) sont également vivement recommandés pour toutes les pathologies impactant le genou. 

Utiliser une protection articulaire

Protégez les parties de votre corps susceptibles d'être endommagées par les mouvements que vous faites régulièrement. Si vous êtes un passionné de jardinage, par exemple, investissez dans un équipement pour protéger vos genoux.

Un tapis pour genoux, ou une paire de genouillères de protection permet de limiter chocs et frottements, et de limiter les risques de bursite.

Protections genoux

Effectuer des pauses fréquemment

Surtout pour les personnes qui travaillent en position accroupie, il faut savoir se reposer régulièrement. Cela empêche le surmenage du genou et diminue les risques de bursite.

Vous pouvez profitez de ces pauses pour effectuer des mobilisations articulaires. C'est-à-dire effectuer quelques rotations avec vos articulations, et notamment celles du genoux.

La prévention reste la meilleure option contre la bursite du genou. Il faut savoir prendre soin de ses genoux tout en adoptant une bonne hygiène de vie.

Pour résumer :

  • 🦵Qu’est-ce que la bursite du genou ?
    C'est une inflammation d'une ou plusieurs bourses séreuses, contenant le lubrifiant naturel de l'articulation. La bursite peut limiter les mouvements et causer des douleurs.
  • 😔Bursite du genou : que faire ?
    Il existe des traitements médicaux à base d'anti-douleurs et anti-inflammatoires. Mais également des solutions maison : thermothérapie, massage, plantes, acupuncture, hypnothérapie...
  • 💪Évitez la récidive
    Des gestes simples permettent d'éviter la récidive : exercice régulier, renforcement musculaire, pauses fréquentes, mobilisations articulaires, étirements, tapis et genouillères en mousse...

Références



Articles récents

2 commentaires

  • Gossay

    Mon conseil maison un bandage autour du genou avec une solution d’alcool à 90 de réduire la boursite et les hygromas.

  • Audrey

    Article intéressant et complet, sans être exhaustif j’imagine.
    Quelle différence entre bursite et synovite ? J’avais eu synovite et téno-synovite aux orteils par le passé.
    Merci !

Laissez un commentaire