Quel traitement par la lumière pour les douleurs aux genoux ?

Cartilage et Arthrose, Chaud et froid, Tendons -

Quel traitement par la lumière pour les douleurs aux genoux ?

Photothérapie, luminothérapie, chromatothérapie, lasérothérapie, infrarouge... La lumière peut-elle soigner la douleur aux genoux ? Knees a enquêté pour vous. Quel est le mécanisme biologique en fonctionnement ? Quelles sont les différentes sources de lumières qui fonctionnent ? Est-ce sûr pour la santé ?

Tout le monde sait que la lumière du soleil est indispensable à l'être humain. La lumière artificielle est utilisée avec succès en dermatologie et médecine esthétique. Doit-on ajouter la lumière à l'arsenal thérapeutique pour la guérison de nos genoux ? Voici la question que je me suis posée, j'ai donc entrepris des recherches sur le sujet. Avec des découvertes plutôt intéressantes !

Table des matières

Qu'est-ce que la lumière ?

Pour faire simple, il existe un large spectre d'ondes électro-magnétiques qui se promènent, naturelles ou créées par l'homme. Selon la fréquence de ces ondes, on obtient :

  • la lumière visible
  • le rayonnement ultraviolet
  • le rayonnement infrarouge
  • les rayons X
  • les rayons gamma
  • les ondes radio
  • les micro-ondes

Le photon (lumière en grec) est la particule élémentaire qui porte la lumière.

Je suis ingénieur optique, pour une fois je sais à peu près de quoi je parle !

Nous allons parler ici de ce que l’œil humain peut voir, ainsi que de l'infrarouge et de l'ultraviolet.

Spectre électromagnétique

Qu'est-ce que la photothérapie ?

La photothérapie, c'est soigner par la lumière. Il peut s'agir de :

  • Lumière naturelle : principalement celle du soleil. Elle améliore le bien-être et stimule la circulation sanguine.
  • Lumière artificielle : elle peut envoyer des longueurs d'onde définies. Par exemple, certaines lampes reproduisent le spectre de la lumière du soleil.

Histoire de la photothérapie 

La plupart des civilisations antiques, sur tous les continents, connaissaient les propriétés médicinales du soleil. Certaines voyaient même le soleil comme une divinité apportant la santé. On doit l'invention du solarium aux Romains.

La science moderne commence à s'intéresser aux bienfaits de la lumière à la fin du XIXè siècle, notamment dans le traitement contre la tuberculose, avec la création des sanatoriums. En 1903 le Féroïen Niels Finsen obtient le Prix Nobel pour avoir montré qu'une concentration de radiations lumineuses pouvait venir à bout du lupus, résistant jusque là à tous les traitements connus.

Dans les Années Folles, c'est le triomphe des techniques de la lumière. Le Tout-Paris se soigne dans les solariums tournants du Dr Jean Saidman. La Société française de photobiologie est créée, et deux disciplines médicales ont le vent en poupe :

  • Héliothérapie : cure solaire.
  • Actinothérapie : usage thérapeutique des rayons ultraviolets ou infrarouges.

Avec quelques excès : on n'imaginait pas à l'époque que les ultraviolets des "lampes à bronzer" puissent causer des effets secondaires tels que le cancer.

Les effets thérapeutiques de la lumière sont alors utilisés contre :

  • le rachitisme (carence en vitamine D)
  • les affections cutanées : dermatite atopique, eczéma, psoriasis, vitiligo
  • la variole
  • les infections fongiques
  • les blessures de guerre
  • la stimulation du système immunitaire
  • les infections pulmonaires
  • la dermatite atopique
  • l'ulcère variqueux

Soleil santé

La luminothérapie

Les antibiotiques mirent fin à cet engouement. Jusqu'à 1984, date à laquelle le Dr Norman E. Rosenthal invente la luminothérapie (ou luxthérapie) : exposer chaque jour au spectre lumineux solaire pour resynchroniser l’horloge biologique interne. Cela permet de traiter la dépression saisonnière (ou trouble affectif saisonnier, TAS) et certains troubles du sommeil. La lumière devient un traitement psychiatrique !

Les effets biologiques de la lumière : la photobiostimulation

Le mécanisme en jeu se nomme la photobiostimulation, soit la stimulation biologique par la lumière. Le mécanisme est bien compris par les biologistes, mais reste tout de même assez complexe.

C'est un processus non thermique impliquant des chromophores endogènes qui provoquent des événements photophysiques et photochimiques à diverses échelles biologiques. Il donne lieu à des résultats thérapeutiques comprenant, entre autres, l'atténuation de la douleur ou inflammation, l'immunomodulation, et l'amélioration de la cicatrisation et de la régénération des tissus.

Ceci est surtout valable pour la lumière visible et les infrarouges. En gros, l'irradiation lumineuse est captée par des photo-accepteurs au sein de nos cellules, principalement :

  • la cytochrome coxydase
  • l'eau intracellulaire

L'absorption de photons convertit la lumière en signaux qui peuvent stimuler les processus biologiques. Pour les tissus, cela implique :

  • une prolifération accrue de cellules spécifiques
  • l'expression génique de cytokines anti-inflammatoires
  • la suppression de la synthèse des médiateurs pro-inflammatoires.

On n'ira pas plus loin dans les détails scientifiques, c'est surtout pour vous montrer que la lumière apporte de l'énergie à vos cellules. C'est l'équivalent humain de la photosynthèse végétale.

La photothérapie pour les genoux douloureux

Les nombreux termes utilisés peuvent confondre, mais au final la photothérapie, la luminothérapie et tous les sous-domaines ne parlent que d'utiliser la lumière pour soigner. Et pour la pour la douleur articulaire ?

Infrarouge thérapie

Infrarouge et douleurs aux genoux

Le rayonnement infrarouge est un peu la star des photothérapies contre la douleur. Voilà 50 ans que l'on sait que l'exposition à une faible énergie dans le proche infrarouge est bénéfique pour l'homme. Les kinésithérapeutes l'utilisent, je me rappelle avoir eu quelques séances à la nuque après un accident de la route. Les bénéfices de l'infrarouge sont, entre autres :

  • Favoriser les processus de guérison
  • Cicatrisation plus rapide des blessures
  • Effet anti-inflammatoire
  • Détendre les muscles, éliminer la raideur
  • Soulager les douleurs

La lumière infrarouge peut être distribuée par lampe, LED, ou laser. Elle a une bonne pénétration dans le corps, de plusieurs cm.

Avec les infra-rouges, l'effet de photobiostimulation se combine souvent avec un effet thermique (selon la puissance de l'appareil utilisé).

Thermothérapie et infrarouge

Lorsque le soleil vous éblouit, le bronzage provient des UV, et la chaleur des rayons infrarouges. Voilà pourquoi votre plaque vitrocéramique est rouge, car elle chauffe en partie par rayonnement infrarouge. Toutefois poser son genou sur sa plaque de cuisson n'est pas forcément la bonne solution !

La thérapie par infrarouge utilise le principe de la thermothérapie, sur lequel nous avons déjà écrit les articles suivants :

L'avantage des appareils infrarouges est le contrôle précis de la température appliquée. 

Arthrose et infrarouge

Les infrarouges ont fait leur preuves dans la gonarthrose, notamment lorsqu'ils sont combinés avec les lasers, ce que l'on nomme LLLT (Thérapie laser à bas niveau).

Les chercheurs se sont aperçus que les rayons infrarouges sont encore plus efficaces si ils sont utilisés conjointement avec d'autres thérapies. Par exemple, d'après une étude chinoise récente sur les lapins souffrant d'arthrose du genou, la thérapie combinée infrarouge et champ magnétique peut atténuer efficacement la destruction du cartilage, raccourcir l'évolution de la maladie et renforcer les effets thérapeutiques.

En parlant d'efficacité, le meilleur outil que Knees propose actuellement est un appareil combinant infrarouge, électrothérapie, thermothérapie et massothérapie :

 

Appareil arthrose genou

Qu'est-ce que la lasérothérapie ?

Les lasers émettent à une longue d'onde prédéfinie, sur un spectre très large : le rayon est au choix d'une couleur spécifique, infrarouge, ou UV.

À partir des années 1960, on se rendit compte que le laser avait des effets bénéfiques sur la cicatrisation et le traitement des lésions. En réalité, les applications médicales du laser sont sans fin.

En ce qui concerne les genoux, l'utilisation de lasers de faible ou haute intensité semble très prometteuse pour :

Laser visage soin

Quest-ce que la moxibustion laser ?

La moxibustion laser combine :

  • la lasérothérapie
  • la médecine chinoise
  • la moxibustion
  • le rayonnement infrarouge

Elle consiste à chauffer les points d'acupuncture au laser infrarouge.

Une étude a montré le potentiel de la moxibustion laser dans le traitement de la gonarthrose : effets analgésiques, anti-inflammatoires et chondroprotecteurs de longue durée.

La chromatothérapie

La chromatothérapie (ou chromathérapie, chromothérapie) est la thérapie par les couleurs, donc de lumière visible. L'idée sous-jacente est que chaque couleur est reliée à certains organes.

La lumière verte est un sujet d'étude actuel particulièrement prometteur. Le Dr. Mohab Ibrahim dit s'être inspiré de son frère qui soulageait ses migraines en allant s'asseoir au milieu des arbres, donc en recevant une haute dose de lumière verte. Elle aurait des bienfaits contre plusieurs symptômes :

  • l'inflammation
  • les douleurs chroniques
  • la fibromyalgie
  • la bursite

Les autres couleurs aideraient contre la tendinite, l'insomnie, l'arthrose, la polyarthrite rhumatoïde. La chromatothérapie est souvent décriée, pour son manque de preuves scientifiques.

Chromatothérapie douleur genou

Ultraviolet et douleurs aux genoux

La PUVA-thérapie (ou photochimiothérapie) est l'utilisation des ultra violets (UV) dans un but thérapeutique. Le patient doit prendre des médicaments au préalable pour se sensibiliser. Elle est principalement utilisée en dermatologie.

Autrement les rayons UV sont nécessaires à petite dose pour stimuler la production de vitamine D, indispensable au système immunitaire. L'OMS recommande une exposition au soleil occasionnelle et limitée à 15 min max, en soulignant qu'une carence en vitamine D reste rare. Le rayonnement UV est nocif à forte dose, et "peut avoir des effets aigus et chroniques au niveau cutané, oculaire et immunitaire".

À part ça, je n'ai trouvé aucune relation entre les ultraviolets et les douleurs articulaires.

Précautions et contre-indications de la photothérapie pour les douleurs aux genoux

  • Mal à l'articulation ? La première chose à faire est d'aller consulter un professionnel de santé.
  • Pas de traitement ultraviolet pour vos rotules !
  • L'infrarouge peut chauffer, attention à ne pas trop s'approcher et à éviter les brûlures. Les contre-indications pour la chaleur sont précisées dans notre article de blog.
  • Les séances de photothérapie doivent être limitées dans le temps. Nous recommendons 15 minutes max à chaque session, avec 2 sessions par jour si souhaité.
  • Respectez les distances de sécurité du constructeur si vous utilisez un appareil lumineux.
  • Tout le monde n'est pas égal face à la photothérapie. Certaines pathologies ou constitutions seront plus réceptives que d'autres.
  • La photothérapie peut être contre-indiquée. Consultez votre médecin avant d'entamer un traitement par la lumière.
  • Non adapté pour les enfants et les femmes enceintes.
Infrarouge Genou

Fais-moi un résumé rapide stp, mon bain de soleil m'attend

Photothérapie, luminothérapie, luxthérapie, chromatothérapie, lasérothérapie, infrarouge, héliothérapie, actinothérapie... Des noms savants pour dire que les lumières visible et infrarouge présentent des bénéfices indiscutables pour la santé, et en particulier pour ceux qui souffrent des genoux.

La lumière peut être administrée par une lampe, une genouillère ou un outil spécifique. C'est le mécanisme de photobiostimulation qui est à l'oeuvre : les cellules parviennent à capter l'énergie des photons à distance et en profondeur. Imaginez l'intérêt pour accélérer la guérison !

Les recherches scientifiques sont nombreuses sur le sujet, et devraient déboucher sur de nouvelles découvertes. Par exemple avec la prometteuse lumière verte. On parle même de régénération des cartilages ! Mais ne nous illuminons pas.

Attention aux ultraviolets (présents dans la lumière du soleil), ils risquent de provoquer des effets néfastes à moyenne et haute dose.



Articles récents

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés