Du chaud ou du froid en cas de blessure ?

Du chaud ou du froid en cas de blessure ?

On entend souvent le conseil d'appliquer de la glace en cas d'entorse ou foulure du genou. Est-ce une bonne idée ? Et la chaleur, que peut-elle pour les douleurs articulaires ?

Que faire en cas de blessure ?

Vous êtes blessé aux genoux ? La toute première chose à faire est de consulter votre médecin traitant.

Si la blessure saigne, est profonde ou très douloureuse, nous conseillons de vous rendre directement aux urgences.

thermomètre chaleur

Chaud ou froid ? C'est un vaste débat dans le monde médical.

Certains médecins affirment qu'il est préférable de mettre de la glace après une chirurgie ou blessure au genou.

D'autres pensent que les inconvénients de geler les genoux sont supérieurs aux bienfaits.

Cet article ne traite pas du chaud et froid pour des douleurs chroniques du genou avec inflammation, de type arthrose ou arthrite. Nous parlons uniquement ici de traumatisme récent provoquant une enflure du genou.

Doit-on mettre du froid sur une blessure au genou ?

En cas de foulure ou entorse au genou ou à la cheville, quelle est la première chose que l'on conseille ? Mets de la glace, ça ira mieux !

C'est d'ailleurs le traitement que préconise l'Assurance Maladie  :

Assurance Maladie douleurs genou

Oui, mais.

L'inflammation est un processus naturel utile

Immédiatement après une blessure aux genoux le corps entame le processus de guérison.

Une inflammation est déclenchée en libérant les médiateurs de l'inflammation vers les tissus blessés : ce sont les pompiers.

La circulation sanguine est accélérée autour du genou. Le processus de protection qui se met en place cause enflure, rougeur et chaleur.

Inflammation et douleurs sont les sauveteurs. Ils sont là pour dire : stop, on arrête de bouger, intervention en cours ! Généralement, l'enflure dure quelques jours, pendant lesquels du repos est préconisé.

La lymphe, c'est l'équipe de nettoyage : l'inflammation post blessure est indispensable pour aider à réparer les tissus blessés.

La glace bloque l'inflammation

La glace est antalgique, c'est-à-dire qu'elle apaise les douleurs aux genoux.

Or la glace provoque la constriction des vaisseaux sanguins, ce qui réduit l'enflure et limite l'apport d'oxygène et de nutriments vers la blessure. Cela entraîne une stagnation du sang et des fluides tissulaires. Les déchets commencent à s'accumuler.

Le corps humain a développé durant des millions d'années un ensemble complexe de mécanismes de guérison, et l'inflammation est la première étape : celle de la protection.

L'inflammation est suivie de la réparation, avant le retour à la normale.

Si le corps chauffe la blessure pour accélérer l'auto-guérison, pourquoi mettre du froid ?

Homme doute blessure genoux

Nous conseillons de faire confiance au corps : il sait ce dont il a besoin pour aller mieux !

Encore sceptique ? Visez donc cette récapitulation des recherches sur l'utilisation de la glace post-blessure ou post-opératoire parue dans The American Journal of Sports Medicine.

Conclusion : l'effet positif de la glace sur les lésions aiguës des tissus mous n'a jamais été vraiment prouvé.

Dans ces conditions, on peut se questionner sur les bienfaits de la cryothérapie du corps en bain d'azote.

Faut-il mettre du chaud sur une blessure au genou ?

Non, si le traumatisme est récent, ou suite à une opération chirurgicaleLe corps va s'en charger tout seul.

Oui, une fois l'enflure et l'inflammation passées, généralement au bout de 3 à 5 jours. L'hyperthermie (mettre du chaud) a un rôle à jouer.

Si l'on regarde du côté des plus anciennes et sages médecines de cette planète, c'est-à-dire en Chine et en Inde : la glace n'est pas utilisée, en revanche appliquer du chaud a la côte.

Les effets thérapeutiques de la chaleur incluent :

  • Élargir les vaisseaux sanguins (vasodilatation) : plus de sang, donc plus de nutriments et d'oxygène pour l'auto-guérison.
  • Distraire le cerveau de la douleur.
  • Mieux éliminer les toxines.
  • Détendre les muscles, soulager raideurs / contractures / spasmes.
  • Lubrifier les articulations (en stimulant la production du liquide synovial).
  • Augmenter la flexibilité.
  • Fluidifier le liquide synovial.

Comment appliquer de la chaleur sur une blessure ?

 

Coussin chauffant genou

 

Quand appliquer de la chaleur ?

  • Si cela soulage, utiliser la thérapie thermique quand vous avez le temps, par session de 15 à 20 minutes. Cela fonctionne pour la majorité des douleurs, sauf contre-indications, voir ci-dessous.
  • A partir de 5 jours suivant une blessure, après l'inflammation, par séance de 15 à 20 minutes, 2 à 3 fois par jour.
  • Après un massage.

Le bain chaud au gingembre pour blessure aux genoux

Une recette de grand-mère nous a été rapportée, qui fonctionne particulièrement bien. Dans une bassine d'eau chaude (non brûlante), mélanger :

  • 1 ou 2 tasses de sel d'Epsom (sulfate de magnésium).
  • 1 tasse de bicarbonate de soude.
  • 4 tasses d'eau de gingembre.

Pour préparer de l'eau de gingembre, ajouter :

  • 4 tasses d'eau dans une casserole.
  • 1 à 2 c. à soupe de gingembre sec, ou un bout de gingembre frais coupé. Laisser bouillir 5 minutes. Le gingembre améliore la circulation sanguine et réduit la douleur et l'enflure.

Puis :

  • Placer le pied du genou blessé dans la bassine.
  • Tremper un gant de toilette et l'appliquer sur le genou douloureux.
  • Le tremper à nouveau toutes les 3 minutes.
  • Durée totale du bain : 15 minutes.
gingembre

    Les contre-indications de la chaleur

    La thérapie par la chaleur est déconseillée dans les cas suivants :

    • Inflammation post-traumatisme.
    • Diabète.
    • Problèmes cutanés.
    • Infection locale.
    • Diminution des sensations ou engourdissements.
    • Plaie ou saignement.
    • Maladie vasculaire.
    • Cancer ou malignité.
    • Inflammation articulaire due à des conditions médicales comme la polyarthrite rhumatoïde ou la goutte.
    • Dermatite atopique.
    • Troubles sensoriels liés à la température de la peau.
    • Infections nécrosantes des tissus mous.
    • Fièvre.

    Conclusion

    Le chaud gagne par KO !

    Froid et chaud apaisent la douleur.

    La différence est que la chaleur stimule également l'auto-guérison en favorisant la circulation sanguine, contrairement au glaçage.

    Le froid peut être utilisé ponctuellement comme anti-douleurs, mais a peu d'intérêt autrement. Il peut même empêcher le corps de se réparer correctement.

    La chaleur est l'une des clefs pour soulager les douleurs articulaires.

    Dans tous les cas, nous vous conseillons de suivre les prescriptions de votre médecin traitant, qui saura mieux ce qui est bon pour vous.

    Le mot du Docteur Jean-Philippe
    Ces préconisations trouvent écho dans la fièvre du nourrisson : actuellement il n'est plus recommandé de faire baisser la fièvre à tout prix chez les bébés, alors qu'avant un bain à une certaine température était préconisé.
    Le froid, même s'il ralentit l'action de l'organisme, peut toutefois aider à passer un cap désagréable transitoire, tant qu'il n'est utilisé que ponctuellement.
    En fonction des personnes et des blessures, certains seront totalement soulagés par le froid et pas du tout par le chaud, ou vice-versa.

    Comment appliquer du chaud ou du froid ?

    Nous proposons une collection d'articles qui permettent d'appliquer la température de votre choix :

    Chaud froid douleur genou


    Laissez un commentaire

    Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés