Que peut la sophrologie pour les douleurs de genoux ?

Que peut la sophrologie pour les douleurs de genoux ?

La sophrologie est une technique méconnue qui peut donner de surprenants résultants pour les douleurs chroniques. Nous allons aujourd'hui découvrir comment elle peut aider à soulager les genoux douloureux, avec des exercices spécifiques.

Rédigé en grande partie par Audrey Orgnon Breyton, sophrologue diplomée d'ISEBA Bordeaux. Atteinte de douleurs chroniques inflammatoires à l'âge de 25 ans, la sophrologie lui permit d'en guérir. À tel point qu'elle en fit son métier.

Avis client sophrologie

Avis client sophrologie

Cet article pourra intéresser ceux qui souhaitent soulager la douleur chronique, aux genoux ou ailleurs : arthrose, polyarthrite rhumatoïde, chondropathie rotulienne, goutte, arthrite, etc.

Qu'est-ce que la sophrologie ?

Il s'agit d'une technique psychocorporelle alliant des techniques de lâcher-prise orientales (telles que le yoga, le zen/zazen…) et occidentales (telle que l’hypnose) au travers :

  • en premier lieu de la respiration
  • puis de mouvements doux du corps.

Étymologiquement, la sophrologie est l'étude (-logos) de la conscience (-phren-) en équilibre (sos-). Par "conscience" il est fait référence à "corps et mental".

Des suggestions et/ou visualisations mentales apaisantes guidées par la voix du sophrologue peuvent si besoin être utilisées. Toutefois, en général la sophrologie existentielle que je pratique a pour principe philosophique : la phénoménologie.

C’est une approche qui laisse venir les phénomènes, les laisse remonter de l’intérieur, sans induire (comme le ferait l’hypnose ou le training autogène de Schultz). Cela dit, les inductions et visualisations peuvent être utilisées si les pensées sont très prégnantes pour la personne. Les exercices peuvent être repris chez soi.

Qu'en pense la science ?

Le cerveau fait peu de différences entre :

  • ce qui est réellement vécu
  • ce qui est fortement imaginé.

Retrouver, durant un temps de répit, un état de bien-être libère dans le cerveau les endorphines, ces "hormones du bonheur". Les neurophysiologistes ont démontré qu’elles améliorent l’humeur, la santé et aident à lutter contre la douleur.

Bonheur en pleine nature

Sophrologie et douleur

    La sophrologie peut agir sur la douleur chronique. Contrairement à la douleur temporaire, qui sert de simple signal, la douleur chronique est inadéquate.

    La douleur est une perception, transmise depuis les terminaisons nerveuses jusqu’au cerveau. Facile à dire que ce n’est "qu’une" perception, lorsque nous sommes dedans. C’est pourquoi un travail régulier d’entraînement est recommandé dans les moments moins difficiles, moins douloureux. Il permet d’apprivoiser sa vie avec la maladie dans sa globalité, avec davantage de souplesse, de recul et de joie ! Ceci est le même processus avec les émotions désagréables.

    Le processus douloureux devient un cercle vicieux entre corps et esprit :

    • J’ai mal, je me tends dans mon corps – sans même peut-être m’en rendre compte, c’est automatique.
    • Le fait de me tendre augmente la douleur dans mon corps qui s’étend.
    • La douleur prend de la place dans mon corps, dans ma vie car elle m’handicape sur plusieurs activités - des activités qui m’apportent de la joie.
    • Donc je ressens moins de joie, peut-être que je commence à détester mon corps etc.

    La sophrologie permet de sortir de ce cercle vicieux : être à l’écoute de son corps aide à se libérer de la peur de bouger. On se rend compte de tous les possibles qui s’ouvrent à soi, tant au niveau physique, que mental, que de l’ordre des réalisations dans sa vie…

    Comment la sophrologie peut aider à diminuer les douleurs aux genoux ?

    La sophrologie apprend à orienter l’attention sur la respiration, très importante en santé, et sur des images douces. Dans un état physique et mental détendu, on observe les moindres phénomènes vivants, les flux de vie dans notre corps :

    • L’articulation devient un passage fluide.
    • Les tendons se détendent.
    • La synovie (le lubrifiant naturel des articulations) devient liquide et flexible.

    Via des inductions, il devient possible d’isoler la douleur, de la matérialiser - par exemple par une couleur, une texture, une forme, puis de la transformer mentalement.

    J’invite les patients à imaginer qu’ils lui appliquent un cataplasme, ou qu’ils sont plongés dans un bain d’eau fraîche si la zone douloureuse semble "en feu"... Certains réussissent même à la faire totalement disparaître !

    Moi-même, j’ai surmonté une poussée de spondylarthrite ankylosante en quelques mois seulement, et en éliminant les médicaments anti-douleur aux effets secondaires lourds. Beaucoup de liens sont fait entre le ressenti et le subconscient, la symbolique que la personne y met. Chacun à son propre rythme.

    Couple bien-être sophrologie

    Comment se déroule une séance de sophrologie ?

    La séance compte quatre temps:

    1. Un échange verbal sur la situation de chacun (en groupe)
    2. Des mouvements doux alliant respiration, contraction et décontraction musculaire, assis ou debout
    3. La visualisation mentale d’images positives, éventuellement
    4. Puis, si la personne le souhaite, la description du ressenti de la séance.

    Chaque exercice a une intention, par exemple augmenter l’amplitude d’une épaule. Il s’agira de lever l’épaule en inspirant lentement, avec concentration, puis de l’abaisser progressivement le plus bas possible en soufflant...

    Par exemple, pour déverrouiller une nuque :

    • Inspirer à fond par le nez
    • Puis, en soufflant doucement par la bouche, dessiner lentement un rond avec la tête comme avec un pinceau fixé au bout du nez.

    Deux exercices simples de sophrologie contre les douleurs de genoux

    Attention, concentration !

    Premier exercice : la visualisation comparative

    Pour apprivoiser une douleur, par exemple à l'un des deux genoux :

    • Observer tranquillement "de l’intérieur" le genou indemne
    • Se concentrer sur celui qui souffre, la forme de la douleur, sa couleur etc.
    • En passant d’un genou à l’autre, l’esprit mesure la réalité de la douleur, l’intègre comme une zone limitée, empêchant sa diffusion dans tout le corps.

    En y alliant la respiration :

    • Inspiration : accroître la sensation de bien-être dans la partie non douloureuse.
    • Expiration : réduire la zone douloureuse, jusqu'à ce qu'elle ne soit plus qu'un point.

    On crée ainsi une distance vis-à-vis de la douleur, elle ne nous "colle plus à la peau". On s’en détache et progressivement, elle ne va plus nous définir dans notre identité.

    Cours de méditation

    Second exercice : le décompte des vagues de douleur

    A réaliser si la douleur attaque à intervalles réguliers.

    • Démarrer un décompte lorsque la douleur apparaît, le plus lent possible de 10 à 1, en boucle.
    • Lorsque la vague de douleur régresse, compter lentement cette fois de 1 à 10.
    • Reprendre en cas de nouvelle vague le décompte de 10 à 1 etc.

    Petit à petit, le laps de temps entre chaque vague douloureuse peut s’allonger.

    La sophrologie et le sommeil

    Il est prouvé que le sommeil a une influence majeure sur les douleurs chroniques, dans un cercle vicieux :

    • Les douleurs empêchent de dormir
    • Le manque de sommeil empêche la guérison et accentue les douleurs

      La sophrologie est une technique reconnue de lutte contre l'insomnie et les difficultés à s'endormir. En combinant respiration et relaxation, et notamment en permettant de mettre votre mental en position off, elle permet de faire d'une pierre deux coups : réduire la douleur tout en améliorant le sommeil.

      Et si vous combinez tout cela avec un Coussin Orthopédique qui se place entre vos jambes, à vous les bonnes nuits réparatrices !

      Coussin orthopédique pour genoux

      Notre Support Manager, Laura, ne peut plus se passer de son Coussin de Genoux !

      Pour aller plus loin : consultez un sophrologue

      Pour un objectif thérapeutique, compter de huit à douze séances d’une heure. Les tarifs sont variables, de 30 à 60€ la séance en moyenne, pris en charge par certaines mutuelles.

      Il existe des ateliers en groupe. Les seules contre-indications sont la pathologie mentale, la surdité, et disons la non-motivation du patient.



      Articles récents

      Laissez un commentaire