Chaud/froid pour douleurs




La température soulage les douleurs et l'inflammation. Il existe deux grandes familles : le chaud et le froid.


La thermothérapie est un moyen facile, économique et non médicalisé de soulager raideurs et douleurs articulaires.


Bouillotte ou poche à glace ?

Nous avons écrit 2 articles de blog très complets sur le sujet :


La chaleur

La chaleur conserve toutes nos faveurs. Elle est utilisée depuis des millénaires pour apaiser les articulations.

Elle n'est pas recommandée en cas d'inflammation post-traumatisme ou post-opératoire, car le corps réchauffe déjà la partie blessée. Pendant quelques jours, tant qu'il y a enflure, il est préférable de ne pas appliquer de chaud.

En revanche, quand l'inflammation naturelle du corps est terminée, la chaleur permet une meilleure circulation sanguine pour :

  • aider à la guérison
  • mieux cicatriser
  • augmenter les apports en oxygène et nutriments
  • retrouver la flexibilité
  • préparer les muscles et l'articulation à l'effort
  • supprimer les raideurs

Concernant les inflammations dites chroniques (type arthrose, arthritepolyarthrite rhumatoïde etc.) le traitement par le chaud est à essayer.

La chaleur (tout comme le froid) permet de réduire les douleurs au niveau des articulations. Et elle a un effet décontractant.

Allez donc vous plonger dans un bon bain d'eau chaude ! 


Le froid

Appliquer du froid est beaucoup plus récent. la cryothérapie est apparue avec l'avènement de la médecine moderne. Toutefois, elle est assidûment recommandé par le corps médical pour son action anti inflammatoire, en cas de blessure ou suite à une chirurgie.

Voilà qui est désormais sujet à débat :

  • aucune étude n'a sérieusement démontré les bienfaits de glacer
  • l'inflammation naturelle du corps est un mécanisme complexe qui a toute son utilité, la première phase vers la guérison
  • la glace ralentit le flux sanguin et l'évacuation des déchets.

En revanche, la glace peut être utilisée ponctuellement pour combattre la douleur. Ses effets antalgiques - car anesthésiants - ne sont pas remis en cause. Surtout lorsque la douleur est très vive ou en période de poussées.


Alternance de chaud et de froid

Pour l'arthrose notamment, il est recommandé d'alterner le chaud et le froid.

  • du chaud contre la rigidité articulaire (au réveil)
  • du froid contre les douleurs

Uniquement si vous notez une amélioration après quelques jours.

Dans tous les cas, en cas de douleurs aux genoux, allez consulter votre médecin.