Votre panier est vide.

Pourquoi ne pas essayer un de ces produits ?

Continuer mon shopping

Courir dans l'eau pour les douleurs aux genoux

Homme courir sur la plage

C'est mon ostéopathe qui le premier m'en a soufflé l'idée.

Après avoir pratiqué, je peux maintenant répondre à la question : est-ce que courir dans l'eau est une bonne idée ?

Les propriétés de l'eau

Lorsque je souffre de douleurs articulaires chroniques, je suis souvent limité dans mes mouvements.

Or grâce aux lois de la physique, l'eau offre 3 avantages pour la reprise de l'activité sportive :

  • Flottabilité.
  • Densité.
  • Pression.

Eau

La flottabilité

Qui dit moins de gravité, dit poids inférieur.

  • Eau jusqu'au nombril : mon corps pèse 50% de son poids, soit 2 fois moins de poids à porter pour mes genoux.
  • Eau jusqu'au milieu de la poitrine : mon corps pèse 30% de son poids, soit 3 fois moins de poids à porter pour mes genoux.
  • Eau jusqu'au cou : mon corps pèse 10% de son poids, soit 10 fois moins de poids à porter pour mes genoux !

C'est idéal pour reprendre le sport en douceur, sans trop solliciter mes articulations.

La densité

Par sa densité, l'eau oppose une résistance supérieure à l'air.

Ainsi :

  • Le corps se renforce de façon homogène.
  • Plus de muscles sont sollicités.
  • Le risque de blessures est réduit.

La pression

La pression que l'eau exerce sur le corps possède certains bienfaits :

  • Dynamisation de la circulation sanguine.
  • Accélération du drainage lymphatique, c'est-à-dire l'élimination des déchets de l’organisme.

Si l'eau est fraîche, cela a encore d'autres bienfaits.

Comment courir dans l'eau ?

Il existe différentes façon de procéder.

La marche dans l'eau

Avant de courir, si ma mobilité est réduite, je peux marcher.

Une randonnée dans l’eau de mer est nommée longe-côte.

Si je me sens bien, je peux augmenter le rythme progressivement, jusqu'à finir par courir.

Plage

La course en mer

L'eau de mer, chargée en oligo-éléments, est excellente pour les articulations.

En revanche, il y a souvent une inclinaison de la plage qui n'est pas conseillée : mon corps se retrouve en déséquilibre.

Certaines plages sont relativement plates et peuvent faire l'affaire.

La course en piscine

Je n'ai pas forcément un océan à proximité.

Malgré la présence de produits chimiques dans l'eau, l'avantage d'une piscine couverte est qu'elle est utilisable toute l'année.

Encore faut-il trouver une piscine qui n'est pas trop profonde, où je peux courir à l'aise.

Mon expérience

J'ai la chance d'avoir une plage à côté de chez moi.

Mes premières courses provoquaient de la douleur au bout de 15 à 20 minutes, alors j'arrêtais.

Je ressentais toutefois une incroyable sensation de bien-être après coup, grâce à la fraîcheur de l'eau de mer.

Session après session, je pus courir plus longtemps, plus vite et moins profond.

Je continuais les séances 1 à 2 fois par semaine, qu'il vente ou qu'il pleuve, avec toujours le même enchantement.

Après 2 mois, je finis par me rendre compte de l'influence négative de la pente du sable. Je m'orientai alors vers d'autres sports.

Femme marche piscine

Conclusion

Courir dans l'eau est une belle alternative à la course à pied, si mes genoux me font trop souffrir.

La plus grande difficulté est de trouver un endroit plat et pratique où je peux courir.

Si j'ai ça sous la main, alors oui, la course dans l'eau est tout à fait recommandée pour renforcer les muscles des jambes ! À terme, cela a généralement pour effet de diminuer les douleurs chroniques.

Pour profiter des propriétés physiques de l'eau, c'est uniquement intéressant si j'ai de l'eau jusqu'au nombril, ou au-dessus.

La règle d'or est d'immédiatement stopper la course en cas de douleurs.

Il est toujours préférable d'obtenir l'aval de mon médecin traitant avant de me jeter à l'eau.

knees

2 commentaires

  • Geoffrey de Knees.fr

    Bonjour Christelle, merci pour votre commentaire !
    Oui la course à pied est plus intense pour les genoux que l’aquajogging. Non, il n’y a pas besoin de ceinture si vous y arrivez avec vos bras. Félicitations, car tout le monde ne peut pas le faire !
    Je vous souhaite un excellent rétablissement 💖

  • SCHAAL CHRISTELLE

    Bonjour,
    Le diagnostic vient de tomber : chondropathie patellaire avec oedeme sous-chondral.
    Donc je vais ralentir voire stopper la course à pied. L’aqua-jogging serait la solution car je l’ai toujours pratiqué ( depuis au moins 10 à 15 ans) mais je le pratique sans ceinture de flottaison car je me sers de mes bras qui font des 8 pour flotter. Pensez-vous que la ceinture de flottaison solliciterait moins mon genou ? pour ma part, je ne pense pas mais je m’adresse au spécialiste. Je vous remercie pour votre article rassurant car mon médecin du sport m’a complétement démoralisée. merci encore

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés